L’argent fait-il (toujours) le bonheur ?

couple-argentL’argent ne fait pas toujours le bonheur et serait même, selon un récent sondage, un sujet de discorde pour près d’un couple sur deux. Vivre avec quelqu’un de trop dépensier est, par exemple, loin d’être chose aisée. Autant dire que dans ce domaine, l’harmonie n’est pas vraiment monnaie courante.

Lorsqu’on parle d’amour, on aime à penser que l’argent est une considération secondaire, sans grande importance. Mais qu’on le veuille ou non, cette question fait partie intégrante de notre quotidien. Car malgré l’adage populaire, on ne saurait vivre uniquement d’amour et d’eau fraîche … Une réalité qui, au sein du couple, est bien souvent la source de nombreux problèmes. Car s’il n’est pas simple de gérer ses propres finances, il est plus laborieux encore de le faire à deux. Plus encore lorsqu’on partage la vie (et les comptes) d’un “panier percé”. Parce que non, nous ne sommes pas tous égaux devant la dépense et pour bon nombre de personnes, avoir un partenaire trop dépensier est loin d’être une mince affaire. Une telle situation foisonne de difficultés. Pour d’autres, moins nombreux, souvent à l’abri de soucis financiers, il s’agit plutôt d’une “richesse”, un véritable “bonheur”, l’occasion de se laisser emporter par une douce folie. Du poison à l’élixir, il n’y a parfois qu’un pas.

Une addition amère…

Vous en avez assez. De ses achats incessants, compulsifs. De ses dépenses inutiles et ininterrompues. Des ardoises qu’il (elle) laisse ici et là. Des folies qu’il (elle) se permet alors que vous peinez à joindre les deux bouts, de tout cet argent “jeté par les fenêtres”…

Un problème qui peut sembler léger et anecdotique à première vue mais qui, au quotidien, engendre parfois bien des conflits. Que votre partenaire achète cinq pantalons identiques en moins de trois mois ou qu’il dévalise votre compte commun et dépense tout votre argent pour, dit-il “vous faire plaisir”, passe encore. Mais jusqu’à un certain point. Sauf que le propre des personnes dépensières, bien souvent, c’est de n’avoir aucune limite… Tout cela peut finir par avoir de sérieuses retombées sur la vie de couple.

Il arrive souvent qu’au début d’une relation, on fasse l’impasse sur ce qu’on juge alors comme étant de simples petits défauts. Mais une fois ancrés dans un quotidien en prise avec la réalité et les difficultés de la vie, les choses changent. Une “folie” qui finit pourtant par se heurter aux petits tracas du quotidien. Difficile, semble-t-il, de gérer un partenaire trop dépensier, d’accepter cette part de lui (d’elle) qui est bien souvent le reflet d’une personnalité qui attire autant qu’elle effraie. Comme pour tout le reste, il s’agit peut-être, simplement, de prendre le bon côté des choses et d’essayer d’éviter les (trop) gros excès. Oui, vous vous aimez et vous voulez TOUT partager, mais vu la situation, il vaut peut-être mieux ne pas lui donner votre code de carte bleue, ni laisser trainer votre chéquier, et établir de vraies règles pour que les incidents trop fâcheux se fassent plus rares. L’autonomie financière est peut-être la solution.

Ou une vie de régales

Dépenser son argent, sans réfléchir, au gré de ses envies, parfois de ses folies, c’est aussi une philosophie de vie. Celle de considérer l’argent comme un moyen de se faire plaisir et de faire plaisir à ceux qui comptent. Parce que, disons-le sans honte, si l’argent ne fait pas le bonheur, il y contribue largement. Etre dépensier, au fond, ce n’est donc rien de plus qu’une façon de penser la vie. Evidemment, pour s’offrir ce “luxe”, il faut en avoir les moyens. Dans pareil cas, avoir un partenaire panier percé, ça peut aussi changer une vie, ou du moins… l’améliorer.

Même si vivre avec un panier percé est souvent difficile à gérer au quotidien, cela peut aussi, parfois se révéler plus que plaisant. Comme souvent dans un couple, la complémentarité est une grande richesse et un immense bonheur. Puiser en l’autre ce qui nous manque, se laisser aller aux folies que l’on ne ferait probablement pas soi-même, à des expériences inédites, incroyables. Voir la vie d’une autre façon, à travers les yeux de celui (ou de celle) qui la partage avec vous. Et l’avantage, c’est que cela fonctionne dans les deux sens. De sorte que vous puissiez, à tout moment, ralentir la cadence si votre partenaire vous semble dépasser les limites du raisonnable… Et au fond, c’est peut-être aussi ça, l’amour. Trouver sa richesse hors de soi.