Les sous-bocks : des origines à nos jours

sous bockUn sous-bock ou rond à bière est un sous-verre destiné aux verres à bière (chopes). Fabriqué généralement en carton, il sert souvent de support publicitaire pour une brasserie, un bistro, un bar, un café, etc., Il porte de ce fait le logo d’une marque ainsi que ses couleurs.

 Une large variété de sous-bocks

Les sous-bocks ont le vent en poupe et sont utilisés comme supports publicitaires par de nombreuses entreprises du secteur touristique notamment. Des sous-bocks classiques pour les chopes aux verres à eau-de-vie en passant par les bocks d’un litre, il en existe pour toutes les utilisations et tous les goûts. De nos jours, on trouve également des sous-bocks perforés, afin qu’ils puissent être accrochés ou enfilés sur une pique, des sous-bocks pourvus de fentes permettant de les encastrer, des sous-bocks doubles pour deux verres ou une bouteille et un verre. Bref, l’impression de sous-bock ne cesse de se diversifier et se réinventer au fil des ans et font le bonheur des collectionneurs notamment. Un collectionneur de sous-bocks s’appelle cervalobélophile. La cervalobélophilie est une sous-catégorie de la tégestophilie qui est le fait de collectionner des objets liés à la bière.

Origine des sous-bocks

Les sous-bocks cartonnés qui existent aujourd’hui ont fait leur apparition à la fin du xixe siècle. C’est probablement en Allemagne, pays de grande culture brassicole, où furent utilisés les premiers sous-bocks. En 1880, l’entreprise d’imprimerie et de cartonnage Friederich Horn de Buckau, à proximité de Magdebourg en Allemagne, eu l’idée de découper des dessous de verre en carton pour ensuite imprimer des motifs dessus. Trois ans plus tard, en 1883, Robert Sputh de Dresde, dans la région de Saxe, en Allemagne, réalisa le premier sous-bock en feutre de bois. Il procéda en versant la pâte à papier grossière dans des moules ronds, qu’il laissa ensuite sécher à l’air. Les premiers disques à base de feutre de bois mesuraient 107 millimètres de diamètre et 5 millimètres d’épaisseur.

 Histoire des sous-bocks en France

Le 24 juin 1892, Les sous-bocks ont fait leur entrée en France, à travers une soucoupe éponge dont le brevet a été déposé à Paris. Le 100e anniversaire de cet événement a été célébré en 1992 par une célèbre brasserie française, à travers l’édition d’une série de sous-bocks commémoratifs. Les sous-bocks produits aujourd’hui à échelle industrielle ont été fabriqués pour la première fois en 1903, par un certain Casimir Otto Katz, originaire de la Forêt-Noire (Bade-Wurtemberg, Allemagne). Si la plupart des sous-bocks gardent une forme classique ronde, il en existe désormais de toutes les formes possibles et imaginables. En effet, la gamme d’impression s’est largement diversifiée pour répondre aux besoins de tous les secteurs d’activité, notamment le secteur de l’Horeca (secteur d’activités de l’Hôtellerie, de la Restauration et des Cafés).