Comment localiser une personne et dans quelles limites ?

Quand votre rejeton exige d’aller seul à l’école, vous commencez à vous faire du souci. En effet, les obstacles qui se dressent sur le chemin de votre petit enfant sont nombreux : parler à un inconnu, se tromper de chemin, ne pas respecter les feux…. D’ailleurs, les chiffres sont très parlants. En effet, en France ce sont un peu plus de 49 300 enfants qui ont été portés disparus en 2016. Très alarmants, ces chiffres augmentent encore plus votre angoisse et votre inquiétude ? Equipez votre enfant d’une solution de géolcoalisation et restez tranquille et serein ! Les alternatives qui se présentent devant vous sont assez nombreuses.

Le Smartphone : une alternative de géolocalisation très prisée

C’est la solution la plus évidente qui vous passe par la tête en pensant à géolocaliser votre bambin. Cependant, on ne trouve pas des portables chez tous les enfants. En effet, beaucoup de parents ne donnent pas des téléphones mobiles à leurs petits pour éviter les travers d’utilisation abusive.  Avec un Smartphone entre les mains, un enfant peut facilement accéder aux réseaux sociaux et échanger avec ses amis des contenus dangereux et inappropriés à son âge. L’enfant peut même être victime d’harcèlement digital. En cas d’enlèvement, la première chose dont l’agresseur va se débarrasser est le portable. C’est pour cette raison que beaucoup de parents se tournent vers d’autres solutions plus fiables pour localiser une personne.

Le traceur gps : pas que pour les voitures… C’est pour les enfants aussi !

Afin de répondre à un besoin croissant de sécurité et de géolocalisation, les traceurs gps prennent d’autres formes qui s’adaptent à de nouvelles utilisations. En effet, ils ne sont plus réservés aux voitures seulement. Sur le marché, on remarque l’apparition de nouveaux modèles assez discrets et pratiques pour tracer le parcours de vos petits rejetons et sécuriser leurs déplacements.

Certains traceurs gps comportent des boutons d’alertes permettant à l’enfant de signaler une situation à risque ou un danger quelconque. Ces traceurs sont reliés à une application mobile fonctionnelle sur iPhone ou Android.

Il n’y a pas que les enfants qui nécessitent une attention particulière. En effet, les personnes âgées ou fragilisées par des atteintes cognitives telles que l’Alzheimer ont besoin d’être suivies à la trace pour éviter leur fugue. De ce fait, on remarque que les traceurs gps sont aussi utilisés dans des circonstances médicales. Les chiffres sont très parlants. En effet, chaque année, on recense 220 000 personnes supplémentaires diagnostiquées comme atteintes d’Alzheimer. Ces personnes perdent très vite leurs repères et passent par des périodes de démence. Les équiper d’un traceur gps adapté à leur situation leur offre une qualité de vie meilleure et leur permet de préserver leur autonomie.

La géolicalisation : Sécurité ou atteinte à la vie privée ?

Les traceurs gps et toutes les solutions de géolocalisation contribuent à la sécurisation des personnes fragilisées et à leur protection contre plusieurs dangers. Mais faut-il s‘interroger sur le respect de la personne et de sa vie privée ? En effet, il est interdit de localiser une personne sans son consentement. La loi est claire à ce sujet ! En effet, le Règlement général sur la protection des données ( RGPD) donne au consommateur la possibilité de savoir qui stocke ses données et à quelle fin. De plus, cette loi donne droit à l’oubli. Ainsi, contrôler ses données et les faire effacer est possible.

En guise de conclusion…

Localiser une personne est possible avec plusieurs technologies : applications smartphones, traceurs gps… Le plus important est de respecter la loi au sujet de la vie privée.