Focus sur l’étanchéité des toits-terrasses

Les toits sont les portes d’entrée principales de l’eau et de l’air dans les habitations. Pour les professionnels, une bonne isolation garantit la protection contre l’humidité d’équipements souvent fragiles et couteux. Il est important de bien isoler les toitures et les murs pour empêcher les éléments de dégrader le bâti et son mobilier. Comment gagner en étanchéité et assurer la longévité de sa maison ou de son entreprise ?

L’étanchéité d’un toit, d’un balcon ou d’une terrasse empêche l’humidité d’entrer dans une habitation. La pluie peut faire de gros dommages. Une bonne étanchéité reste donc indispensable pour éviter des désagréments, comme des dégâts des eaux ou des structures abîmées, comme le souligne Omega Etancheité. L’infiltration d’eau à son domicile peut provoquer des moisissures sur les parois, laisser apparaitre des champignons, décoller le papier peint et vicier l’air à l’intérieur et favoriser ainsi l’apparition de maladies. C’est pourquoi il est essentiel d’assurer l’étanchéité totale de son toit-terrasse.

Des techniques adaptées à leur support

Une bonne isolation dépend de plusieurs facteurs : la pente, les ouvertures et les protections. Un pare-vapeur permet de lutter efficacement contre la condensation. Pour commencer, il faut distinguer les toitures accessibles ou non. Un toit inaccessible permet uniquement l’accès des techniciens d’entretien et d’étanchéité. Il prévoit parfois un éclairage. Une toiture accessible implique le séjour de personnes, elle dispose d’accessoires de décoration, de carrelage, par exemple.

Il existe plusieurs manières d’isoler une toiture : avec l’asphalte, du bitume ou plusieurs couches de bitume armé ou coulé. La technique d’isolation la plus pratiquée demeure l’étanchéité bitumeuse. Elle consiste à poser plusieurs couches de bitume au sol et présente l’avantage de ne pas accumuler la chaleur du soleil. Pour les zones difficiles d’accès, une résine liquide complète les feuilles de bitume. Si votre terrasse contient des végétaux, certains isolants facilitent le drainage et résistent, à long terme, aux racines. Cette isolation peut être complétée par des panneaux photovoltaïques ou récupérer l’énergie solaire.

Isoler, entretenir et réparer

La couche d’isolation nécessite obligatoirement une protection. Certains produits, comme le métal, se protègent naturellement. D’autres ont besoin d’un revêtement de protection comme les granulats, du carrelage, du bois, etc. La visite d’un professionnel de l’isolation s’effectue régulièrement durant une dizaine d’années, le plus souvent la durée de la garantie. Celui-ci s’assure que le revêtement reste parfaitement conforme aux normes en vigueur, tout en détectant et réparant les éventuelles fuites.