Quelques conseils pour améliorer les ventes d’une boutique e-commerce

L’e-commerce est un secteur en pleine croissance. En 2016, les statistiques rapportent que ce marché représentait  plus de 16,9 milliards d’euros, soit une hausse de 12% par rapport  à 2015. Ces chiffres  encouragent  les entrepreneurs à créer des boutiques en ligne. Néanmoins, il ne suffit pas de disposer d’une échoppe virtuelle pour générer du chiffre d’affaires.

Le succès d’une boutique en ligne : de nombreux paramètres en jeu

Le marché digital est aujourd’hui saturé par l’existence d’innombrables boutiques en ligne. Afin de booster ses ventes en ligne, chaque e-commerçant doit se démarquer. Dans ce sens, beaucoup misent  sur la visibilité de leur site e-commerce. Ainsi, il n’est pas rare que les gérants d’échoppes virtuelles aient recours  à une agence web pour optimiser leur plateforme pour le référencement. Il en résulte un meilleur positionnement sur les moteurs de recherche, ce qui contribue à augmenter le nombre de visites. Certains professionnels adoptent des stratégies de webmarketing bien plus élaborées pour développer leur notoriété. Quoi qu’il en soit, ces approches ne permettent pas de constater des résultats satisfaisants qu’après quelques mois. Afin de profiter d’un meilleur ROI, de plus en plus d’e-commerçants optent pour le cashback. Il s’agit d’un système qui a pour but de faire bénéficier les clients d’une réduction lors de leurs achats. Effectivement, des remboursements en fonction du montant dépensé sont offerts, ce qui ne manque  pas d’attirer de nouveaux  clients.

Comment fonctionne le cashback ?

Le cashback est un des rares systèmes qui est bénéfique pour tous les acteurs. Afin d’affilier sa boutique à un réseau cashback, à l’instar de https://www.youtube.com/user/LyonessOnline, l’e-commerçant doit contacter un cashbacker. Celui-ci comptera l’échoppe parmi ses magasins partenaires. Par la suite, il va mettre en avant les offres du nouvel arrivant. Il reçoit ensuite un pourcentage du montant que les acheteurs redirigés dépensent sur le site e-commerce puis il partage sa commission avec l’internaute concerné. Ainsi, tout le monde est gagnant. Le gérant de l’échoppe  virtuelle arrive à attirer plus de clients. En effet, le consommateur obtient  des remboursements et le site de cashback parvient à générer des revenus. Afin d’atteindre ses objectifs de vente, il convient toutefois de choisir une plateforme qui existe sur le marché depuis plusieurs années. Cette forme d’affiliation e-commerce requiert  également  la prise  en compte du coût  d’acquisition de la clientèle.